15 49.0138 8.38624 1 1 3600 1 https://lesminisdemarc.fr 300 true 0
theme-sticky-logo-alt
Renault 4cv découvrable vert Ardennes 1:18ème solido vert

Retournons à l’époque des congés payés et de la Nationale 7 avec la présentation de la Renault 4cv découvrable – Présentation de cette nouveauté signée Solido

Vous le savez les amis, mon amour pour l’automobile ancienne fait également part entière de cette passion qui m’anime, et encore plus pour certains modèles iconiques.
C’est le cas des véhicules d’après-guerre, qui ont permis de remettre chaque pays sur la route, et ce sont donc en général des véhicules dit “populaires”.
C’est le cas de la Renault 4cv ! Bien que ce soit souvent la 4L qui revient le plus dans l’imaginaire collectif, c’est bien la 4cv qui fut la première “nouvelle” voiture d’après-guerre avec la Citroën 2cv.
Une petite auto populaire, économique et au look inimitable.
L’arrivée de la superbe version “découvrable” de la Renault 4cv au 1:18ème par Solido était l’occasion parfaite de la redécouvrir et de revenir sur son historique passionnant.
Alors embarquons à bord de la fameuse “motte de beurre” et revenons sur l’histoire de ce modèle phare de la firme au losange.
Présentation.

Renault 4cv découvrable vert Ardennes 1:18ème solido vert

L’année commence en beauté chez Solido avec l’arrivée de deux superbes versions de la Renault 4cv, en version classique, mais également dans la luxueuse version découvrable.

L’occasion de revenir sur l’histoire passionnante et tumultueuse de la fameuse motte de beurre, première voiture française populaire à dépasser le million d’exemplaires vendu à l’époque et qui, comme d’autres à son époque, du naître en totale discrétion alors que la France était encore sous l’occupation allemande en pleine Seconde Guerre Mondiale.

Une reproduction de haute volée qui devrait permettre de ravir les amateurs d’anciennes (et rassurez-vous, d’autres anciennes seront au catalogue 2022 chez Solido).
Mais avant de passer à la présentation détaillée de notre version 1:18ème, faisons un bond dans le passé et revenons ensemble sur l’historique de cette petite 4cv.

Avant les congés payés et l’insouciance des départs en vacances, il y eut malheureusement d’autres événements un peu moins réjouissants.

En effet, nous sommes en pleine occupation allemande durant la Seconde Guerre mondiale.
La capitale et ses environs sont bien évidemment en zone occupée et durant cette période, tout développement de nouveaux modèles était interdit, car les usines devaient être réservées à l’effort de guerre.
Le règne de Louis Renault arrivera bientôt à son terme et c’est donc grâce à deux cadres de la firme au losange, Fernand Picard et Charles-Edmond Serre qui se refuseront à collaborer pleinement avec l’ennemi et se mettront à réfléchir à l’après-guerre.

C’est donc en Octobre 1940, que commence la conception et l’étude d’un nouveau modèle en quasi-clandestinité et dans le plus grand secret, car Mr Renault lui-même ne croyais pas en une voiture populaire et n’était friand que de modèles luxueux, à l’instar de la Juvaquatre, sortie par dépit et qui était un modèle qu’il détestait.
C’est donc avec un cercle très restreint de collaborateur que Picard commence à travailler sur le premier prototype connu sous le nom de code “106 E“.
Il sera enfin terminé deux ans plus tard, en Décembre 1942.

Le premier prototype, bien qu’au look ingrat et à la finition douteuse due au manque de ressource à l’époque, fera ses premiers tours de roue début 43′ après avoir miraculeusement réchappé à un bombardement.
Les forces d’occupation se doutant de quelque chose, il fallu à de nombreuses reprises stopper les essais, repeindre les prototypes, voire même les cacher.
Après en avoir été informé courant 43′, Louis Renault refusera le modèle le trouvant peu à son goût et préfèrent les berlines plus puissantes.
Le deuxième prototype voit donc le jour en Mars 1944 et il est testé quand il est possible de le faire sortir sur piste sans risque.

Les choses vont rapidement se précipiter à la fin 44′ avec la libération et l’arrestation de Louis Renault pour collaborationnisme avec l’ennemi.
C’est donc Mr Pierre Lefaucheux qui est nommé à la tête de la Régie Nationale et il comprendra très rapidement l’intérêt d’un modèle simple, populaire et peu coûteux.
Après un essai avec le second prototype, des modifications comme l’ajout de deux portières supplémentaire est demandé, mais il était déjà convaincu qu’il fallait aller au bout du projet.
C’est donc en Novembre 1945 que le troisième prototype voit le jour avec un design étant quasi celui du modèle final.

C’est en grande pompe, lors du 33ème Salon Automobile de Paris (après huit années d’interruption) et sous les verrières du Grand Palais, qu’est présentée la toute nouvelle Renault 4cv en Octobre 1946.
C’est simple, elle est la seule véritable nouvelle voiture d’après-guerre et elle rencontrera immédiatement un véritable succès avec des slogans publicitaires comme “la Renault 4cv remet la France sur quatre roues” ou encore “4 chevaux, 4 portes, 444 000 francs !” prouvant son accessibilité au plus grand nombre.

Bien que son prix de vente soit sensiblement plus élevé qu’avant-guerre, la 4cv est avec la Citroën 2cv un véritable symbole de la joie retrouvée après plus de cinq ans de conflit, et bien que la plupart des Français doivent se contenter à cette époque de maigres revenus, elle devient, avec l’arrivée des congés payés un vrai synonyme de sympathie dans l’esprit des Français qui découvre la joie des grands départs en vacances.

Malgré sa présentation officielle en 46′, la production de la Renault 4cv ne commencera réellement qu’à l’été 1947 car il a fallu du temps pour se remettre des nombreux dégâts infligés aux industries et aux infrastructures.
Véritable succès, la production passe rapidement de 15 par jour en 1948 à 375 exemplaires/jour en 1950 ! Un record pour l’époque, et en grande partie dû à l’automatisation des chaînes de montage et la fabrication à la chaîne, exactement comme le principe du Fordisme avec la Ford T.

Dès le lancement, les carnets de commandes sont pleins un an à l’avance et rapidement, Renault étoffera sa gamme suite aux nombreuses demandes des clients.
La motte de beurre (surnom donné à cause de sa forme, mais également par sa première couleur jaune unique, issue des surplus de peinture récupérés aux Allemands) gagnera bientôt des versions Luxe et Normal, mais également l’arrivée d’une version “Grand Luxe” en 1949.
Le moteur Billancourt en porte-à-faux arrière restera la norme sur la 4cv avec ses 760cm3 pour 17ch ! Mais au grès des évolutions, il passera à 21ch puis 32ch sans parler des nombreuses autres versions.
En 1954, elle perd ses six moustaches au profit d’une calandre plus simple à trois moustaches.

De nombreuses déclinaisons verront le jour comme la fameuse 4cv Pie de police, la Commerciale, la Sport ainsi que de nombreuses versions rallye.
La plus élégante sera sans conteste la Découvrable ! Produite de 1949 à 1956, elle ne s’écoulera qu’à 9518 exemplaires, une broutille comparée au plus d’un million d’exemplaires produits.
Une production faible du fait de son prix relativement élevé dépassant les 535.000 ancien Francs.

Elle connaîtra également un grand succès à l’étranger, notamment au Japon ainsi qu’en Amérique du Sud.
La Renault 4cv tirera sa révérence le 6 Juillet 1961 après plus d’un million d’exemplaires produit, un record à l’époque ! Et elle sera remplacée par la 4L.
Elle restera quasiment le seul exemplaire au catalogue Renault pendant près de 15ans et restera dans le cœur des Français comme un modèle d’après-guerre iconique ayant permis de remettre sur la route les Français et restera sans nul doute avec la 2cv, un symbole de départ en vacances à moindre frais.

Mais revenons maintenant à notre 1:18ème.

Renault 4cv découvrable vert Ardennes 1:18ème solido vert

La fameuse quatre pattes ! Une voiture si simple et à la fois iconique de par son historique, mais également, grâce à son look largement reconnaissable.

C’est donc un réel plaisir pour moi de redécouvrir la Renault 4cv ici reproduite par Solido au 1:18ème !
Une superbe version découvrable dans la magnifique teinte “Vert Ardennes” qui il faut l’avouer, lui va à ravir, surtout associé à cette teinte de sellerie couleur tabac.

C’est également une belle façon de commencer l’année avec une toute nouvelle version issue du catalogue Solido 2022, elle se présente donc en deux nouvelles versions, classique et découvrable, et ce sont des nouveaux modèles à part entière !
Avec un nouveau moule entièrement revu et corrigé afin de mieux correspondre à la voiture échelle 1 (vous pouvez d’ailleurs retrouver la vidéo de Solido en cliquant ici).
Car oui, pour la plupart d’entre vous qui avez connu l’ancienne version, elle n’était pas réellement au 1:18ème, mais au 1:16ème ! Et elle n’était franchement plus vraiment au goût du jour.

Problème résolu avec l’arrivée de cette nouvelle version qui se présente donc avec une prestance non-négligeable.
En effet, cette version découvrable qui est censée être une version grand luxe de la petite 4cv vous fait réellement cet effet.
Peinture superbe et sans aucun défaut, des proportions retravaillées et je trouve, bien mieux retranscrites sur ce nouveau moule et des détails nombreux, Solido à mis le paquet même sur les modèles classique.

Le nouveau moule est à mon sens, bien plus réussi avec une bien meilleure intégration des portières “suicide” à l’avant et avec un nouveau système de charnière très réaliste et presque haut de gamme.
la garde au sol est bonne et les détails en chrome lui donnent un charme indéniable.

En bref, une première impression des plus réussie.

Renault 4cv découvrable vert Ardennes 1:18ème solido vert
Renault 4cv découvrable vert Ardennes 1:18ème solido vert

La face avant de cette Renault 4cv découvrable en impose avec un premier élément qui ne passe pas inaperçu, le nombre d’éléments en chrome !

Calandre, entourage de pare-brise, baguette de capot, essuie-glaces ou encore enjoliveur de phares et pare-chocs, la motte de beurre est clairement montée en gamme sur cette version et Solido l’a parfaitement retranscrit.

Au premier coup d’œil, on remarque que c’est un modèle d’avant 1954, reconnaissable à sa calandre à six moustaches (qui passera à trois à partir de début 54′).
Tous les éléments d’ornement sont assez finement reproduits et sans défauts.
Le logo Renault des années 50′ est fidèlement reproduit et on retrouve également le gros pare-chocs à butoirs chromé.

Le galbe des ailes est fidèle au modèle échelle 1 et le capot reprend la bonne forme.
Vue de face, elle laisse même apercevoir la reproduction des bras de suspensions sous la voiture, un détail plutôt sympathique.

Renault 4cv découvrable vert Ardennes 1:18ème solido vert
Renault 4cv découvrable vert Ardennes 1:18ème solido vert

Le profil tout en galbe de la Renault 4cv est largement reconnaissable et Solido à parfaitement su le retranscrire.

Comparée par certains au design de la VW Coccinelle, je peux comprendre pourquoi avec ses ailes toutes en rondeur ou avec son design arrière plongeant directement vers le capot moteur, mais de mon point de vue, malgré certaines similitudes, elle reste une voiture française à part entière et ne se rapproche pas réellement du design de la Cox.

Le travail sur le moule Solido est réellement très réaliste et je l’espère, relancera l’envie pour certains de se tourner vers les automobiles anciennes, car certaines en valent vraiment la peine.
Les détails des baguettes et moulures sont ici aussi bien exécutés et les vitrages disposent de détail laissant penser que les ouvertures sont réelles.
Les petites poignées en chrome sont du plus bel effet et j’ai un réel coup de cœur sur le système d’ouverture des portières antagonistes qui est hyper réaliste.

Les ailes arrières disposent d’élégant enjoliveurs d’ailes chromé ainsi que d’une prise d’air de chaque côté afin de maximiser l’entrée d’air pour le moteur qui se trouve en porte-à-faux arrière.
En partie basse, on peut remarquer la reproduction des petites bavettes en caoutchouc afin de protéger les jambes à la montée et à la descente de la voiture, mais également les très sympathiques jantes démontables qui sont donc en deux parties, une partie fixe blanche recouverte d’un bel enjoliveur chromé, et la partie démontable qui est elle, couleur carrosserie.
Sans oublier les sublimes pneus à flancs blancs.

Renault 4cv découvrable vert Ardennes 1:18ème solido vert
Renault 4cv découvrable vert Ardennes 1:18ème solido vert

L’arrière de notre quatre pates n’est pas en reste !

Version découvrable oblige, elle dispose d’une capote reproduite en position ouverte et délicatement rabattue et bien qu’elle soit fixe, Solido a bien pris soin de reproduire les effets de pliures qui sont plutôt réalistes, mais également tout le système d’attache ainsi que le mécanisme manuel avec ses bras articulés chromés.

Juste sous la capote, on retrouve l’ornement typique des Renault 4cv et qui intègre le bouchon de remplissage du réservoir en son centre, ainsi que les petites charnières de capots de part et d’autre.
Le capot moteur fixe est la seule partie de la voiture qui arbore un défaut que vous aurez peut-être remarqué sur les photos, une sorte “d’aplat” de matière juste au-dessous des charnières et le tout en forme d’arc de cercle.
La peinture est très belle est bien appliquée donc je suppose que c’est un problème sur la carrosserie elle-même en espérant que ce soit un problème isolé.

Pour ce qui est du reste, aucun défaut et une attention portée aux détails toujours très appréciable, comme avec les ailettes du capot moteur, non ajourées, mais très réaliste ou encore les petits feux au design art-déco.
Bien évidemment, on retrouve ici aussi les éléments chromé comme le pare-chocs ou la poignée de capot, sans oublier l’emplacement de plaque minéralogique à la forme spécifique.

Enfin, sa garde au sol assez haute permet d’apprécier la reproduction de l’échappement déporté et autre détail subtil, un crochet d’attelage !
Oui oui un attelage d’époque avec son système de fixation au châssis, et pour ceux suivant assidûment les vidéos de Solido, vous vous douterez sûrement qu’il y aura donc des surprises à venir et que cet attelage n’est donc pas reproduit par hasard.

Renault 4cv découvrable vert Ardennes 1:18ème solido vert
Renault 4cv découvrable vert Ardennes 1:18ème solido vert

Bien qu’hyper dépouillé, l’habitacle de cette petite 4cv découvrable ne manque pas de charme.

En effet, le choix de ce coloris beige sombre/tabac, se mari à perfection avec le coloris extérieur et permet de mieux apprécier la simplicité du plancher plat de couleur noire.
Le grand toit découvrable permet d’apprécier l’intérieur sans forcément à devoir ouvrir les portières, mais si c’est le cas, vous pourrez apprécier l’intégration discrète des charnières de portières, mais également le détail des rappels couleur sellerie sur les panneaux de portes ou encore les fines manivelles en aluminium.

La planche de bord est très dépouillée avec son compteur et ses indicateurs centraux, mais le tout est fidèlement reproduit, ainsi que le volant à deux branches.
La sellerie reprend le dessin de celle d’origine avec jusqu’au détail des fixations des sièges couleurs alu.

Enfin, on peut reconnaître le véritable pédalier en pièces rapportées avec ses pédales de formes rondes, typique de la 4cv.
N’oublions pas le petit levier de vitesse, lui aussi en pièce rapportée.

Renault 4cv découvrable vert Ardennes 1:18ème solido vert

Mon point final:

Solido nous surprend une fois encore en revenant sur des modèles que certains auraient laissé de côté au profit de modèles plus moderne.

Et bien chez Solido pas du tout ! Ils prennent le temps de revenir sur certains modèles iconiques afin de revoir leurs copies et c’est le cas de cette Renault 4cv découvrable qui est de mon point de vue une vraie réussite.

Sympathique et attachante, elle est de plus dans cette version, luxueuse à souhait.
Détails et finitions soignées, coloris à tomber par terre et prix toujours aussi abordable, comment ne pas succomber ?

Beaucoup de fabricants s’intéressent beaucoup moins aux classiques et cette 4cv est un exemple parfait de comment faire revenir sur le devant de la scène un modèle un peu “poussiéreux”.
C’est donc un modèle que je ne peux que recommander aux amoureux de la firme au losange ainsi qu’aux passionnés d’anciennes de collection, mais également un modèle qui vaut le coup d’œil pour les débutants qui souhaiteraient se tourner vers autre chose que des versions moderne.

Si ce modèle vous intéresse les amis, vous pouvez la retrouver sous la référence:

  • Renault 4cv découvrable – 1:18ème – Solido – Réf: S1806601

Quant à moi les amis, j’espère que cette présentation vous aura plu et nous nous retrouverons la semaine prochaine avec une nouvelle ancienne inédite sur le blog.

loading spinner
Partagez l'article sur :
< ARTICLE précédent
Les dernières nouveautés Tarmac Works de 2021 pointent le bout de leurs calandres en 2022 – Présentation
ARTICLE Suivant >
Restons dans l’élégance à la française avec la Citroën Traction 11b au 1:18ème par Solido – Présentation.

0 Votre Commentaire :

POSTEZ VOTRE RÉPONSE