15 49.0138 8.38624 1 1 3600 1 https://lesminisdemarc.fr 300 true 0
theme-sticky-logo-alt
Alfa Roméo GTAm quadrifoglio 1:18ème Ottomobile

Gran Turismo Alleggerita, la renaissance d’une légende ! – Présentation de l’Alfa Roméo Giulia GTAm au 1:18ème par Ottomobile

S’il y a bien une voiture qui m’a marqué et qui m’a provoqué de réelles émotions ces derniers mois, c’est bien (ou ce sont bien) les deux dernières folies de la marque au Biscione, les fameuses Alfa Roméo Giulia GTA et GTAm.
Réelles prouesses techniques et look ravageur, elles ne pouvaient me laisser indifférent sachant qu’une “simple” version Quadrifoglio est déjà pour moi un vrai bonheur.
De plus, j’ai eu l’extrême privilège de pouvoir essayer sur la piste du Circuit Paul Ricard ces deux versions il y a de cela quelques mois et on peut dire que les sensations procurées sont plutôt tenaces et inoubliables.
Les quelques 300eu demandé par BBR pour une reproduction au 1:18ème m’avais fait mettre de côté mon envie de l’ajouter à la collection, mais à la surprise générale, ce sont nos amis d’Ottomobile, qui juste quelques semaines après la dernière version de la Giulia QV, ont annoncée la reproduction de la version GTAm au 1:18ème et je ne pouvais laisser passer une telle occasion.
Aujourd’hui enfin entre mes mains, nous allons la découvrir ensemble.
Présentation.

Alfa Roméo Giulia GTAm quadrifoflio 1:18ème Ottomobile

La Meccanica delle Emozioni, voilà qui résume parfaitement ces deux versions exceptionnelles en quelques mots.

Si vous vous souvenez bien les amis, en septembre dernier je vous présentais la dernière reproduction de l’Alfa Roméo Giulia Quadrifoglio, reproduite par nos amis d’Ottomobile.
Un vrai coup de cœur, mais également une véritable réussite (vous pouvez retrouver la présentation en cliquant ici) au rapport qualité/prix sans équivalent.

Mon envie d’y ajouter les versions GTA et GTAm était également très forte, mais comme citée dans l’intro, les versions BBR n’étaient pas dans le budget que je souhaitais dépenser.
Quelques semaines plus tard, une annonce surprise vient surprendre la communauté des collectionneurs sur la page Facebook d’Ottomobile, le report d’une version break de la Citroën XM…… Remplacée par l’Alfa Roméo GTAm !!
Une opportunité à ne pas manquer et je peux vous dire que je n’allais pas la rater.

Aujourd’hui, après quelques semaines d’attentes, elle est enfin arrivée et passée dans mon viseur, alors valait-elle l’attente et l’engouement qu’elle a provoquée ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble les amis, mais tout d’abord, petit point sur la version échelle 1.

La qualité et les performances de la Giulia QV ne sont plus à prouver mais la plateforme devant évoluer afin d’anticiper les futurs modèles électrifiés, Alfa Roméo à donc fait renaitre de ses cendres deux acronymes qui feront dresser les poils de tous les aficionados de belles italiennes, GTA et GTAm.

GTA est le légendaire acronyme né en 1965 pour la Giulia “Gran Turismo Alleggerita“, littéralement “Gran Turismo Allégée” (et m pour modificata), une version spéciale et préparée de la Giulia Sprint GT construite par le préparateur Autodelta.
Le succès de la Giulia GTA dans les compétitions a été immédiat, permettant d’entrer dans l’imaginaire collectif comme une voiture de sport incontestée et qui remporta trois Championnat d’Europe FIA des voitures de tourisme, des dizaines de championnats nationaux et des centaines de courses individuelles dans toutes les régions du monde.

C’est donc pour les 110ans d’Alfa Roméo, mais également pour donner une dernière version qui marquera les esprits que les versions GTA et GTAm renaissent de leurs cendres.
Soyons clairs, GTA et GTAm sont quasiment les mêmes, même base technique, seul le kit carrosserie est bien plus élaboré sur la GTAm, et elle abandonne également sa banquette arrière.

Maintenant que les différences sont faites, partons du V6 Busso de 2.9l de la Quadrifoglio déjà fort de 510ch.
Il est ici poussé à 540ch alors que le poids est lui revu à la baisse de près de 100kg lui permettant d’abattre le 0-100km/h en moins de 4sec !
Les accélérations sont fulgurantes et vous plaquent dans les gros sièges baquet dotés de ceintures classiques ainsi que de harnais trois point Sabelt.
Ayant eu la chance de la tester, je peux vous dire que c’est un vrai missile, l’énorme freinage carbone céramique joue parfaitement son rôle et l’appuie aérodynamique est réellement travaillé à son maximum, le tout en grande partie due aux équipe de Sauber Engineering qui ont développé le kit carrosserie spécifique tout en carbone (et intégrant une lame avant réglable ainsi qu’un aileron arrière plus imposant, et lui réglable en quatre positions différentes).
Elle accueille également des jantes spécifiques de 20 pouces à écrou central et des pneu semi-slick Michelin, une vraie bête taillée pour le circuit.
L’habitacle est quant à lui un véritable mélange de raffinement et de sportivité, cuir, carbone et alcantara sans oublier les surpiqures aux couleurs du drapeau italien.
La GTAm accueille également un arceau de sécurité en lieu et place de la banquette arrière, ainsi que deux compartiments pour ranger les casques du pilote et passager en cas de petit détour par un circuit.

L’exclusivité se paye à prix fort puisque qu’il faudra débourser pas moins de 171.000eu pour une GTA et 176.000eu pour une GTAm !
En options vous pouvez vous doter d’un équipement complet (combinaison, gants, chaussures et casque) pour un peu moins de 2000eu.
Enfin, terminons par trois livrées hommages a des modèles d’époque disponible en option pour près de 10.000eu car ce n’est pas du covering, mais bel et bien une véritable peinture.

Les Alfa Roméo GTA et GTAm ne sont limitées qu’à 500 exemplaires chacune et les GTAm sont toutes déjà vendues ! Preuve que les modèles iconiques trouvent toujours preneur.

Mais revenons à notre 1:18ème.

Alfa Roméo Giulia GTAm quadrifoflio 1:18ème Ottomobile

A l’annonce d’Ottomobile de la reproduction de cette Alfa Roméo Giulia GTAm au 1:18ème je n’ai clairement pas pu retenir mon excitation tant ce modèle me fais vibrer.
Après quelques semaines d’attente la voilà enfin ! Et quelle voiture les amis !

Impressionnante, on peut dire qu’elle l’est, autant la version échelle 1 que cette reproduction au 1:18ème qui ferait presque passer la Giulia Quadrifoglio pour une voiture sage.

L’annonce de ce modèle par Ottomobile fut un réel bonheur pour tous les amoureux de belles italiennes et surtout pour les inconditionnels de la firme au Trilobo, et également la chance de compléter ma gamme d’Alfa sportive à un tarif raisonnable.

Dès le déballage, la première impression est réellement très bonne !
Et enthousiasme mis de côté et en restant objectif, le résultat est très très satisfaisant, cette reproduction de la Giulia GTAm par Otto donne un réel sentiment très qualitatif !
Bien évidemment, et comme à l’accoutumé chez Otto, il faut faire quelques concessions, et j’ai donc quelques petites déceptions que je détaillerais ci-après, mais rien de rédhibitoire, car le moule est repris des autres versions de la Giulia, et donc très fidèle.

Les largeurs de voies ne sont pas parfaitement reproduites (les roues ne sont pas à fleurs de carrosserie) et le kit carrosserie spécifique qui est en carbone sur la version échelle 1 est ici peint entièrement en noir, dommage, la garde au sol est un poil trop haute et enfin de légères trace de peinture rouges viennent déborder sur les entourages de portières qui sont noirs.
Cela peut paraître beaucoup et pourtant, ce ne sont pas des défauts majeurs !
La reproduction est sublime !! Mais pas entièrement parfaite.. D’accord, n’oublions pas que chaque Otto est faite artisanalement, montée à la main et pour un prix public de 69eu ! Contre 299eu pour la même version chez BBR par exemple..

Donc oui, malgré des petites imperfections, la première impression est très bonne avec une superbe peinture sans défaut, des détails nombreux et un travail sur les éléments rapportés très poussé.
Je joindrais donc une photo présentant la Giulia Quadrifoglio et la Giulia GTAm à chaque partie de la voiture afin de bien faire la comparaison entre les deux versions(toute deux reproduites par Ottomobile bien sûr).

Alfa Roméo Giulia GTAm quadrifoflio 1:18ème Ottomobile
Alfa Roméo Giulia GTAm quadrifoflio 1:18ème Ottomobile

Dès la face avant, le changement est radical !

Si la version Quadrifoglio possède déjà beaucoup de prestance, cette GTAm semble réellement bestiale !

Tout le bouclier avant, mais également les ailes, les bas de caisse ou encore l’aileron et le diffuseur à l’arrière ont entièrement été repensé par les équipes de Sauber Engineering conjointement avec Alfa, qui ont mis en œuvre leur savoir faire sur l’aérodynamique afin d’offrir un kit spécifique non seulement esthétique, mais avec également une vraie utilité sur l’appui aéro de la voiture.

Et on peut dire que les équipes d’Ottomobile ont particulièrement soigné la reproduction des éléments de ce kit.
Calandre spécifique entourée d’aérations supplémentaires, entrées d’air bien plus grandes et possédant toutes de fines grilles ajourées, badges et logos noir ou encore crochet de remorquage fixe, tout est là.

La reproduction des optiques de phares est encore une fois d’une finesse absolue et enfin, la lame avant, elle aussi spécifique, est assez bien reproduite, le seul bémol est de mon point de vue de ne pas avoir reproduit ces éléments en les recouvrant de décals carbone, dommage.
Hormis cela, on retrouve les lignes classiques de la Giulia QV avec ses lignes tendues sur le capot ainsi que le petit bosselage entourant le logo Alfa Roméo.

Alfa Roméo Giulia GTAm quadrifoflio 1:18ème Ottomobile
Alfa Roméo Giulia GTAm quadrifoflio 1:18ème Ottomobile
Alfa Roméo Giulia GTAm quadrifoflio 1:18ème Ottomobile

Le profil de cette Giulia GTAm n’est pas beaucoup plus sage, bien au contraire.

Entre les éléments repris de sa petite sœur Giulia QV et des éléments spécifiques à celle-ci, ont la crois plus prête à entrer en piste sur un circuit que pour faire de la route, et pourtant elle est capable des deux.

Tout d’abord le pavillon, il est sur cette GTAm entièrement en carbone et ici reproduit entièrement en noir.
Le kit spécifique pensé par Sauber apporte pas mal de pièces spécifiques qui sont bien appréciables ici.
Commençons avec les ailes avant, intégrants des prises d’air plus large et retravaillées afin de maximiser le refroidissement des éléments de freinages ainsi que pour l’aéro.
Les bas de caisse sont également retravaillés et à l’arrière, des arches de roues en carbone sont présentes.

On retrouve sur les ailes avant les logos Quadrifoglio ainsi que l’emblème d’AutoDelta, et sur les montants de pavillon arrière, un logo spécifique pour les 110ans de la firme Alfa Roméo.

Tous les éléments sont particulièrement bien reproduits, les poignées de portières sont en pièce rapportées et les rétroviseurs accueillent un drapeau italien.
Ici bien visible, les légères petites bavures de peintures rouges sont assez discrètes et dans l’ensemble la peinture “Rosso GTA” est sublime (même si j’attends maintenant une version GTA en Verde Montreal, s’il vous plaît Ottomobile).

Enfin, je terminerais pour le profil avec les jantes, elles aussi spécifiques car arborant une monte plus importante.
Elles sont superbement reproduites avec des étriers de frein couleur Or et une reproduction des freins poussée à son maximum.
En bref, malgré quelques petites imperfections, elle fait son effet.

Alfa Roméo Giulia GTAm quadrifoflio 1:18ème Ottomobile
Alfa Roméo Giulia GTAm quadrifoflio 1:18ème Ottomobile

La poupe arbore fièrement l’ADN GTA sur cette Giulia GTAm.

En effet, l’un des deux éléments principaux de la partie arrière est définitivement l’imposant aileron fixe (mais réglable manuellement dans quatre positions différentes) fait d’un seul tenant et rappelant l’aileron optionnel disponible à l’époque sur la 156 GTA !

Autre élément, l’imposant diffuseur, qui n’a plus rien à voir avec celui de la Giulia QV, ici, il est encore plus imposant afin d’encore une fois améliorer la pénétration dans l’air à hautes vitesses.
Entièrement en carbone, il est lui aussi ici reproduit entièrement en noir et accueil en son centre, un double échappement entièrement repensé par Akrapovic, et je peux vous dire que le son de la version échelle 1 est envoûtant.

Malgré l’absence d’effet carbone, tout est parfaitement reproduit par Otto, jusqu’aux feux teintés qui sont différents de la version QV ou encore les logos et badges, ici aussi en noir brillant.
Superbe.

Alfa Roméo Giulia GTAm quadrifoflio 1:18ème Ottomobile

Enfin, terminons avec l’habitacle, lui aussi bien différent.

La GTAm étant la version la plus radicale, au revoir banquette arrière, celle-ci est remplacée par un arceau-cage fixe reprenant la couleur carrosserie et l’emplacement de la banquette devient un emplacement ou ranger les casques en cas de détour par un circuit, sans oublier la partie centrale ou se loge un extincteur.

Les gros sièges baquet sont très joliment reproduits et on retrouve le logo GTAm en broderie sur les appuie-têtes ainsi que sur la planche de bord.
Toute la planche de bord est fidèlement reproduite et jusqu’aux palettes au volant en aluminium.
Enfin, la console centrale, entière recouverte de carbone est fidèle à la version échelle 1 sans oublier la numérotation “000/500”.

En bref, un intérieur très finement reproduit même si la teinte très sombre des vitres et de la lunette arrière prive quelque peu du plaisir de pouvoir l’admirer dans son intégralité.

Alfa Roméo Giulia GTAm quadrifoflio 1:18ème Ottomobile
Alfa Roméo Giulia GTAm quadrifoflio 1:18ème Ottomobile

Mon point final:

Quelle voiture les amis !

On peut dire qu’Alfa Roméo a fait très fort avec les versions GTA et GTAm de la Giulia et qu’ils ont marqué comme il se doit l’anniversaire des 110ans de la marque.

Ottomobile n’a pas déçu et leur a également rendu hommage comme il se doit avec cette reproduction, car oui, malgré de toutes petites imperfections, c’est une vraie réussite !
Un rapport qualité/prix/finition sans pareil sur le marché et une automobile au caractère de feu parfaitement retranscrit au 1:18ème, c’est là le tour de force des équipes d’Otto.

C’est donc sans la moindre hésitation que je ne peux que vous recommander la reproduction de cette Alfa Roméo Giulia GTAm les amis.
Elle ravira de mon point de vue les inconditionnels de la firme Alfa, mais également tous les amateurs de belles italiennes au tempérament hors-normes.
Les plus pointilleux risquent d’être déçus par le manque de carbone ou les quelques petites imperfections aléatoires selon le modèle (et qui peut également arriver sur un modèle haut de gamme), mais hormis cela, c’est un modèle sur lequel il faut se pencher sans la moindre hésitation.

Espérons maintenant qu’Otto nous propose la version GTA en Verde Montreal d’ici quelque temps pour avoir un sublime drapeau italien composé des trois versions les plus radicales de la Giulia.

Si cette miniature vous intéresse les amis, vous pouvez la retrouver sous la référence:

  • Alfa Romeo Giulia GTAm “Rosso GTA” – 1:18ème – Ottomobile -Réf: OT402

Quant à moi les amis, j’espère que cette présentation vous aura plu et je vous dis à très vite pour une nouvelle présentation.

loading spinner
Partagez l'article sur :
< ARTICLE précédent
Quand le plus robuste des baroudeurs Allemand devient une icône des beaux quartiers – Présentation du Mercedes-Benz G63 AMG au 1:18ème par GtSpirit
ARTICLE Suivant >
Un look discutable mais des performances au rendez-vous – Présentation de la Honda Civic Type R EP3 au 1:18ème par Ottomobile.

0 Votre Commentaire :

POSTEZ VOTRE RÉPONSE