15 49.0138 8.38624 1 1 3600 1 https://lesminisdemarc.fr 300 true 0
theme-sticky-logo-alt
Cadillac Série 61 convertible spark 1:43ème

Faisons un bond dans l’Amérique des années 50′ avec la sublime Cadillac Serie 61 Convertible de Spark au 1:43ème – Présentation

Cela faisait un moment que je ne vous avais pas présenté de 1:43ème que l’on peut qualifier de “vintage” mais durant mes vacances, j’ai pu mettre la main sur cette sublime Cadillac Serie 61 au 1:43ème par Spark.
Pas réellement une nouveauté, car déjà commercialisée depuis plusieurs mois, mais elle vaut vraiment le détour donc une présentation s’imposait.
Cadillac est réellement l’un de mes fabricants américains US préféré en dehors des Muscles-Cars.
Véritable symbole de luxe et d’opulence, la marque en elle-même incarne le faste d’une époque révolue, énorme moteur, chrome à profusion et luxe omniprésent, mais également nombre d’innovations quasi-impensable en Europe à la même époque.
Pendant près de 70ans, il n’y avait pas mieux qu’une Cadillac, véritable Rolls à l’Américaine, c’est pour ça que je reviendrais avec vous sur certains modèles et commençons avec cette Serie 61 de 1950.
Présentation.

Cadillac Serie 61 1950 convertible Spark 1:43ème

Il est vrai que je n’ai jamais vraiment présenté d’Américaine au 1:43ème ici hormis celles issues de la collection Altaya.

Mais pour les plus assidus et les plus présents sur Instagram, malgré mon amour pour l’automobile en général, il est vrai que j’ai un faible pour les belles Italiennes mais aussi pour les anciennes Américaines.
Alors pourquoi rater une telle occasion lorsque j’ai aperçu cette sublime Cadillac Serie 61 par Spark !

En effet, pour les amoureux d’Américaines anciennes, il n’est pas évident de trouver de belles reproductions de qualité à prix correct.
Spark a reproduit quelques américaines mais elles sont en général très compliquées à dénicher une fois toutes écoulées ou alors il faut se tourner vers GLM ou encore surveiller les annonces de Matrix ou Autocult, toute en résine, ou pour les amateurs du White Metal, se tourner vers Brooklin Models.

L’occasion était donc trop belle est la voici donc qui rejoint la collection, l’occasion également de revenir dans de futures présentations sur certains modèles cultes des années 40′, 50′, 60′ ou encore 70′ qui ont foulés les routes américaines.
Mais avant de commencer la présentation plus en détails de notre 1:43ème, faisons un petit point historique sur cette Cadillac.

Je ne vais pas vous faire l’histoire complète de Cadillac, véritable fleuron de l’industrie Américaine et marque haut du gamme du géant Général Motors qui est pourtant directement liée à Ford.

Car oui, sans faire l’histoire complète, c’est grâce à Mr Henry Ford lui-même que n’acquit Cadillac.
En effet, en Mars 1902, Henry Ford se brouille avec ses partenaires d’affaires et claque la porte de sa propre entreprise, la Henry Ford Compagny, qui bat très rapidement de l’aile.
Un liquidateur est donc nommé par les fameux partenaires d’affaire pour évaluer les biens de l’entreprise, et un certain Henry M. Leland fait donc son apparition.

Mais loin de remplir son rôle et sentant le potentiel à venir, il convainc les partenaires de garder la Henry Ford Compagny en proposant son propre moteur pour de nouvelles automobiles.
Sa proposition fait mouche et c’est en Aout 1902 que la Cadillac Automobile Company est fondée, en référence au nom du fondateur de la ville de Détroit, Antoine Laumet de la Mothe, sieur de Cadillac.
En 1905, Cadillac s’allie à trois autres fabricants et devient la Cadillac Motor Company.
Ce n’est qu’en 1909 que Cadillac rejoint l’empire General Motors qui va en faire son véritable fleuron.

La Série 61 fait sa première apparition dans la gamme Cadillac en 1939 !
Elle vient remplacer la Série 60 et restera en production jusqu’en 1951, elle sera ensuite suivie de la Série 62.

Notre modèle de 1950 se trouve donc être un modèle de fin de carrière pour la 61 qui a partir de 1948 change plutôt radicalement de look en commençant à afficher ses premiers ailerons arrière, ici encore à leurs prémices, mais reconnaissables et dessinés par Mr Harley Earl.
N’oublions pas qu’à partir de l’avant-guerre et jusqu’au années 80′, tous les fabricants américains avait un point commun, sortir un nouveau modèle chaque année et au minimum le faire évoluer autant stylistiquement que techniquement, ce qui a donné nombre de modèles sensationnels.

La Série 61 de 1950 adopte donc un look très imposant afin de rivaliser avec sa concurrente, la Chrysler Impérial.
Elle devient “énorme” avec un capot avant et un coffre arrière plus long, de nouveaux feux directionnels et intègre un parebrise monobloc (avant, en deux parties jusqu’en 1949).
Le bord d’attaque des ailes arrières est souligné par une bande chromée verticale, design qui perdurera jusqu’en 1956.

Le plus gros changement est arrivé en 1949 et perdurera sur les modèles 50′ et 51′, la motorisation.
En effet, le nouveau V8 à soupapes en tête est issu d’un bloc en fonte brute pour une cylindrée de presque 5.5L, ce qui lui permet de développer une puissance de 160ch, et même jusqu’à 200ch sur quelques rares exemplaires à carburateur et échappement direct.
Autre avantage, la boite manuelle trois rapport disparaît au profit d’une nouvelle boite automatique Hydramatic à quatre rapports, le must du must à l’époque.

La Série 61 sera progressivement remplacée par sa sœur, la série 62, jusqu’à l’arrivée d’un autre monument de la marque en 1953, l’Eldorado !

Mais revenons en maintenant à notre 1:43ème.

Cadillac Serie 61 1950 convertible Spark 1:43ème

Quelle beauté ! Un vrai paquebot de la route si je puis dire, mais Spark a encore fait des merveilles avec cette Cadillac Serie 61.

Le charme des Américaines des années 50′ et 60′ ne peut laisser indifférent, lignes élégantes, dimensions plus que généreuses et luxe à profusion.
Et malgré qu’elles soient peu nombreuses, les reproductions d’Américaines signées Spark sont à la hauteur de la qualité attendue.

Bien évidemment en résine, la qualité est au rendez-vous comme à l’accoutumé chez Spark.
Les proportions sont très bien retranscrites et les éléments chromés sont tous au rendez-vous.
Les délicats petits détails en photo-découpe sont de la partie et apportent encore plus de détails et de qualité à la miniature.
La peinture noire est belle est profonde et sans aucun défaut ni trace de colle.

Cadillac Serie 61 1950 convertible Spark 1:43ème
Cadillac Serie 61 1950 convertible Spark 1:43ème

L’avant est clairement reconnaissable sur les modèles Cadillac.

Que ce soit l’immense capot bombé, les ailes galbées incorporant les phares avant ou encore le parebrise, ici en une seule partie (contre des parebrises en deux parties avant 1950) tout y est et tout est très finement reproduit.

L’impressionnante calandre tout en chrome ainsi que le pare-chocs et les butoirs de celui-ci sont également tout en chrome, de quoi vous éblouir mais parfaitement conforme au modèle d’époque.
On retrouve aussi les très fins détails qui font la réputation du fabricant Spark, comme les cerclages de phares chromé, la fine antenne de radio et bien évidemment le logo de la firme en façade de capot et surmonté de son emblème, signe distinctif des véritables déclinaisons haut de gamme de la branche luxe de GM.

Cadillac Serie 61 1950 convertible Spark 1:43ème
Cadillac Serie 61 1950 convertible Spark 1:43ème

Pendant près de 20ans, Cadillac a sûrement offert certains des plus beaux profils de toute la production américaine, véritable symbole de raffinement et d’élégance.

Que ce soit sur les berlines, mais encore plus sur les coupés ou comme ici, sur les versions cabriolets, la ligne interminable, les touches de chrome mais aussi les ailes arrière incorporant chaque année de nouveaux ailerons en ont fait des réalisations à la ligne intemporelle.

Spark a ici reproduit à la perfection tous les éléments demandés.
Sur cette version cabriolet les portières arborent juste leurs petites vitres de custode et on retrouve la ligne en chrome surmontant les portières.
Parlant de chrome, ce n’est pas fini puisque on retrouve la ligne de caisse en prolongement du pare-chocs avant et s’arrêtant net en bout de portière afin de laisser place à un ornement chromé vertical.
Enfin les bas de caisse sont eux aussi cerclés de chrome, un vrai palace roulant.
Sans oublier les rétroviseurs et poignées de portières en pièces rapportées.

Les ailes avant arborent un ornement Cadillac, à la calligraphie soignée.
Les roues quant à elles, sont flanquées de pneus à flanc blanc histoire de rajouter un maximum d’élégance à l’ensemble, et il faut dire que cela colle parfaitement ici avec cette peinture noire profonde.
Quant aux enjoliveurs de roues, en chrome également, ils arborent le symbole de la marque sur fond rouge et les roues arrières se parent de jupes afin de rajouter du style à l’ensemble.

Pas de fausse note de la part de Spark hormis un minuscule écart sur la baguette chromée sur le profil conducteurs mais quasi-invisible.

Cadillac Serie 61 - 1950 convertible Spark 1:43ème
Cadillac Serie 61 1950 convertible Spark 1:43ème

La partie arrière est toute aussi élégante et aussi finement reproduite.

On retrouve l’imposante malle arrière ou l’on retrouve ce fameux effet bombé, que l’on retrouve sur le capot moteur également, sur lequel est bien présent le logo de la firme.
Comme à l’avant, une discrète immatriculation rajoute une touche de réalisme supplémentaire et sa provenance du Michigan est un clin d’œil direct au berceau de l’automobile, Détroit.

Comme à l’avant, l’imposant pare-chocs tout en chrome ne passe pas inaperçu, mais il est très fidèlement reproduit avec ses deux gros butoirs.
Sous celui-ci, on retrouve les deux sorties d’échappement courbées et tournées vers le sol comme sur la version 1:1.

Enfin, terminons par les ailerons arrières, autre signe distinctif de la firme, qui étaient ici à leurs prémices et par conséquent, pas les plus opulents.
Long et galbé sur leurs extrémités, ils se terminent en laissant place aux feux arrières au dessin bien spécifique et l’un d’eux renfermant un petit mécanisme faisant basculer l’optique ainsi que son cerclage chromé pour dévoiler le bouchon de réservoir qui est donc caché (mécanisme non reproduit bien évidemment).

Le couvre-capote est lui aussi joliment reproduit avec un effet de texture.

Cadillac Serie 61 1950 convertible Spark 1:43ème

Enfin, terminons par l’habitacle, tout aussi superbement reproduit.

Car oui, les Cadillac sont signe d’élégance et de raffinement, par conséquent l’intérieur se doit d’être à la hauteur de l’extérieur et rassurez vous, c’est bien le cas.

Spark a donc reproduit cette version cabriolet de la Serie 61 sans sa capote, ce qui permet de profiter au maximum de l’intérieur.
Tout d’abord, la sellerie rouge qui contraste parfaitement avec l’extérieur noir, est parfaitement reproduite, grosse banquette arrière et banquette en deux parties à l’avant, et même jusqu’aux pare-soleil, eux aussi en cuir rouge.

Chaque petit élément est reproduit, les lanières de maintien au dos de la banquette avant, mais aussi les manivelles de vitres ou encore les poignées intérieures.

La planche de bord n’est pas mise de côté puisqu’on retrouve le grand volant avec son cerclage chromé en guise de klaxon.
Mais aussi toute l’instrumentation avec les compteurs, et même la radio et son haut-parleur et jusqu’au petit rétro intérieur, une vraie beauté.

Cadillac Serie 61 1950 convertible Spark 1:43ème

Mon point final:

Cela faisait un bon moment que je n’avais pas eu d’Américaine reproduite par Spark entre les mains et je peux vous dire que je n’ai pas été déçu !

La qualité est à la hauteur des réalisations habituelle du fabricant et surtout, il est aujourd’hui peu aisé de trouver de belles réalisations en résine d’Américaines ancienne à un prix correct, car il faut se tourner vers des reproductions chez des marques spécialisées comme Goldvarg ou GLM qui malheureusement, dépasse toujours la barre des 100eu.

Ici, Spark nous offre une réalisation soignée, à prix abordable et aux détails sans failles.
Si vous êtes fan d’Américaines ancienne, de classique américaines ou tout simplement de la firme Cadillac, je ne peux que vous dire de foncer et d’en trouver une au plus vite tant c’est un modèle à ne pas rater de mon point de vue.

Si cette miniature vous intéresse les amis, vous pouvez la retrouver sous la référence:

  • Cadillac Serie 61 Convertible 19501:43èmeSpark – Réf: S2922

Quant à moi les amis, j’espère que cette présentation vous a plu et n’hésitez pas à me laisser vos impressions car si cela vous à plu, je reviendrais avec vous avec d’autres américaines classique au 1:43ème.
En attendant, je vous dis à très bientôt.

loading spinner
Partagez l'article sur :
< ARTICLE précédent
La petite Peugeot 106 Rallye et la 205 GTI au 1:12ème chez Ottomobile !
ARTICLE Suivant >
Une LaFerrari camouflage chez BBR au 1:43ème – Présentation d’une beauté atypique

0 Votre Commentaire :

POSTEZ VOTRE RÉPONSE